Infinis paysages

Tempête - Acrylique et papier marouflé sur toile - 30x90 cm - 2011

Tempête Acrylique et papier marouflé sur toile – 30×90 cm – 2011

En contemplant « D’infinis paysages »
Poème de Patrick DENIEUL, écrivain
Juin-Juillet 2015

Ne cherche plus
Le monde
La face tendue sous les gerçures
La main arquant les ridules du papier
Cette forme secrètement tapie
Tracée au noir
Sans que l’esprit s’en mêle
Cette forme porte ton nom
Et tant d’autres encore
Tout ce que tu voudras voir saillir
De ton visage
La rage le silence la douceur
L’emportement
Comme une révolte sans voix
Une urgence
À épingler là ton cœur au creux de la toile
Comme une bombe sourde
En pleine pose
À l’arrêt
Gelée
Explosions de glace
Fragments d’hiver
Etincelles de givre
À détacher
Selon les pointillés de l’âme


 

« Infinis paysages » EST UNE SERIE DE tableaux du dehors, des ciels tourmentés, ombrés et lumineux . Le bleu y est très présent avec toute la dimension sacrée qu’il revêt.
Le ciel et son mouvement perpétuel, les paysages insaisissables et éphémères qui se créent, sont une ouverture à l’immense, à un monde sans frontière où le regard vagabonde, contemple et se perd.
L’infini du ciel nous renvoie à notre condition d’être humain, à notre finitude, tout en nous laissant entrevoir furtivement quelque chose de plus mystérieux, presque imperceptible, une rumeur d’éternité.