Mémoires errantes

Mémoires errantes » est un travail sur la trace commencé en 2008 avec un collectif d’artistes (Maryline Le Gouill, Isabelle Le Métais, Marguerite Rolland et Jean-Luc Ziegler)  et exposé en 2010.

L’effacement et l’oubli ont été les fils conducteurs de cette série basée sur la technique du monotype, technique de l’empreinte par excellence, et du papier marouflé.

C’est tout d’abord un travail en creux, « en négatif » sur la trace qui est proposé, celle qui se dilue et se perd avec le temps.

On peut egalement y voir une nature fragile qui s’éteint peu à peu jusqu’à devenir minérale.